Lac : vraiment efficaces les travaux rue Saint-Just ?

Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C’est le titre du nouvel article paru dans la presse d’aujourd’hui … — > ici 

Route du Lac part III

L’exaspération monte au quartier du Lac !

La route ouverte récemment suscite les inquiétudes croissantes d’habitants excédés. Et pour cause :

Les riverains des jardins avoisinants, les parents ainsi que leurs enfants qui empruntent le trajet de l’école, ne supportent plus les nuisances répétées que la chaussée génère quotidiennement.

En outre, la gêne occasionnée se conjugue à une angoisse croissante dans le quartier du fait de l’absence remarquable de ralentisseur, rendant difficile le respect de la limitation de vitesse – pourtant fixée à 30 km/h – au mépris de la sécurité des enfants pour lesquels la traversée de la rue est une entreprise désormais risquée.

un projet non-concerté ?

Le projet de réhabilitation visait pourtant, selon la presse, à « désenclaver la rue Saint-Just » et son prolongement, site jugé « sensible » par les autorités (attroupements de jeunes, tapages, trafics…) ».

Résultat : le problème s’est déplacé comme redouté dans mes précédents articles ( 1 – www.sous-france.fr/lac  2 – www.sous-france.fr/route) et qui en paie le prix ? 

Vous avez pu le lire dans l’article, les habitants sont exaspérés et crient leur détresse, leur désarroi et leur sentiment d’abandon.

Finalement, aucune solution viable n’a vraiment été proposée et les blocs de bétons n’ont fait que provoquer davantage d’attroupements de nature à troubler la tranquillité publique par les nuisances sonores qu’ils génèrent.

 

Les réponses de la Ville et les questionnements du collectif des habitants

Je cite encore la presse : « La Ville, par l’intermédiaire du cabinet du maire, répond point par point aux remarques du collectif d’habitants ».

  1. « Sur la vitesse des automobilistes : « Un comptage et un relevé de vitesse seront réalisés afin d’avoir des éléments objectifs »

La parole des riverains n’est-elle pas un élément objectif ?

  1. « Suivant les résultats, on avisera »

Doit-on comprendre que ce n’est pas nécessaire pour le moment ?

  1.  Sur les plots déplacés : « Ce sont des actes de vengeance de certains individus que nous avons dérangés en désenclavant le site. Le maire a demandé à ce qu’ils soient scellés ».

N’avez-vous pas remarqué qu’avec les blocs de bétons les attroupements s’amplifient ?

L’angoisse et la colère

Je vis dans le quartier à près de 100 m de la chaussée et je peux témoigner de la dégradation générale de la situation entrainant avec elle son lot de problèmes. La population y a connu des moments de concorde et de civilités plus exemplaires.

Avant l’ouverture de la chaussée, le quartier n’était certes pas dépourvu de nuisance mais au moins, les habitants se sentaient plus en sécurité. 

Photographie Miloud Kerzazi 

 


Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire