Ceux que l’Etat pousse à l’isolement

Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  • 22
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages

Ces abimés de la vie :

 


Ce sont ceux que l’on n’ose pas regarder en face
Ceux auxquels on n’ose pas parler.
Ceux à qui l’on offre parfois une pièce ou pas, ceux que l’on évite et que l’on veut vite oublier de peur d’être un jour à leur place.

Aujourd’hui plus qu’hier personne n’est à l’abri : “ La perte d’un emploi, un divorce peut mener rapidement quelqu’un à la rue. » Je suis allée à sa rencontre en Mars dernier pour évoquer avec lui l’album de Brav’ #Error404 et j’ai réalisé ce cliché de lui.

Je n’oublierai jamais son regard.

Solidarité

JP

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Error404

JP

JP

J’ai pu mette un prénom sur le visage que j’avais souvent croisé, j’avais pu le regarder en face, échanger quelques mots, lui donner un sourire, lui serrer une poignée de main.

Vivre dans la rue demande de la bravoure. Les sans-abri sont des gens courageux.“ Lee Jeffries

Généralement, nous les fuyons de peur de croiser le visage de ses abîmés de la vie, ceux auxquels on n’ose pas parler ou adresser un mot ou même leur offrir un sourire , ceux que l’on veut vite oublier de peur d’être un jour à leur place.

Paix à ton âme Jean-Pierre !

Je viens d’apprendre il y a peu que Jean-Pierre s’en est allé, il est partie rejoindre Pascale son amie dont le prénom est tatoué sur sa main.

Une forte pensée pour Jean-Pierre et à tous ces abîmés de la sous-France qui meurt sous le silence des médias.

 


“  J’voulais te dessiner un sourire, je n’ai su écrire que le mot Sous France, quelques lettres à peine qui cachent une peine bien plus profonde. Celle des visages sans nom à la voix grave à cause des blondes “ Brav ‘

– série photo dédicacée pour Brav’ – 


Jean Pierre

La souffrance sociale commence à tout âge.
Victor Hugo ; Les Misérables (1862)

MK

 


Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  • 22
  •  
  •  
  •  
    22
    Partages
  • 22
    Partages

Laisser un commentaire