1968 -2016 : La T8 avait 48 ans, elle laisse derrière elle d’innombrables souvenirs

Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages

1968 -2016 : La T8 avait 48 ans, elle laisse derrière elle toute une nostalgie pour les ancien.ne.s locataires et habitant.e.s du quartier de la Plaine d’Ozon. Dernière démolition et aboutissement de dix ans de rénovation urbaine au quartier de la plaine d’Ozon à Châtellerault soit 371 logements qui ont été détruits, 584 réhabilités et 273 reconstruits pour un coût total de 100 millions d’euros.

 

 

Un vide qui laisse la place à d’innombrables souvenirs plaisants comme déplaisants mais qui ouvre désormais le quartier à une plus agréable vue vers la Vienne, il n’empêche que c’est un lien extrêmement fort qui lié les habitants à leur lieu d’habitat.

La rénovation urbaine suscite souvent des avis partagés entre le mieux pour l’environnement et l’esthétique mais pas au niveau de la vie sociale qui ne s’améliore pas forcément la rénovation humaine.  J’ai pu lire dans un article du Monde que :
 
L’ensemble des procédures annuelles d’évaluation dressent un constat global d’échec de cette politique par rapport à ses objectifs déclarés (concernant la mixité sociale, la réduction de l’échec scolaire ou du taux de chômage, notamment). Et malgré cela, les élus locaux, les représentants de l’État, les professionnels de l’urbanisme proclament en chœur la pleine réussite de ce programme.
 
 
ou encore que : 
Dans les dossiers techniques l’usage récurrent des termes et des catégories de pensée suivants : les quartiers considérés seraient « enclavés », ils seraient « stigmatisants » pour leurs habitants et ils manqueraient de « mixité sociale », leur architecture et leur urbanisme seraient « obsolètes » et, argument ultime, leur population serait défavorisée. Mais c’est une opération étrange que celle qui consiste mettre au débit de ces quartiers des statistiques démographiques montrant que là réside une population plus pauvre que la moyenne, ayant moins de capital culturel et connaissant plus le chômage.

HLM

 

Quoi qu’il en soit c’est une page historique qui se tourne, celle d’une mémoire d’un quartier qui résidera désormais dans nos têtes et les photographies …

 


Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages
  • 14
    Partages

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :