Châtellerault : L’agonie de la Main Jaune …

Elle était tout un symbole : la Main Jaune.

Adulée par son sculpteur, l’artiste Francis Guyot, répertoriée par un site internet comme faisant partie des 10 rond-points les pires de France, la statue haute de 24 mètres, qui honorée l’industrie, installée en 2010 sur ce rond-point du nord de la ville, a toujours fait parlé d’elle à Châtellerault.

L’œuvre était devenue 8 ans après avoir été érigée, une ZAD ( Zone à défendre ) depuis le 17 Novembre 2018 dernier, début du mouvement national des Gilets Jaunes.

Une consigne d’expulsion de la préfecture fut donnée afin que ceux-ci quittent leur point de rassemblement le lundi 17 décembre 2018.

Elle a périe dans la nuit du dimanche 16 Décembre 2018, dévorée par les flammes, sous une pluie battante, assombrie, calcinée, … sous les yeux et le chagrin de son créateur.

Le désarroi, la détresse face au rapport de force mais aussi aux réponses politiques inaudibles pour ceux qui se réclament gilets jaunes, créent parfois de la frustration et du désespoir.

Une chose est sûre, quelle que soit les responsables, cela desservira le mouvement des #GiletsJaunes, qui sera accusé de manière insidieuse et diabolisé une nouvelle fois.

Par ailleurs, j’ai moi-même, soutenu artistiquement le mouvement en détournant une de mes photographies.

Je ne fais aucunement de jugements hâtifs, l’enquête déterminera qui sont les auteurs de cet acte irresponsable, néanmoins, une œuvre d’art s’adresse à la subjectivité.

Il y avait le « j’aime » ou « Je n’aime pas » la Main Jaune et s’en prendre ainsi à de l’Art est gravissime et inadmissible parce que finalement c’est le mouvement des #GiletsJaunes qui va en pâtir.

Quelle tristesse d’en arriver là, de finir comme ça comme un bûcher !

Triste fin pour la Main Jaune

☞ Photographie • 📷 • Miloud Kerzazi • droits réservés • © • ➡ www.sous-france.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.