Dur d’avoir foi en la justice …

Likez, aimez, invitez, partagez !
  • 47
  • 5
  •  
  •  
  •  
    52
    Partages

Lorsque des hommes et des femmes ne croient plus en la justice de la République, c’est la démocratie elle-même qui est en péril.

Comment croire à la justice de ton Pays quand celle-ci s’appelle INJUSTICE ?

Comment pourrais-je espérer dire un jour Justice ?

L’idéal républicain disparaît à jamais face à de telles décisions.

L’amertume à pris naissance il y a de cela plus de 25 ans, lorsqu’un jour au tribunal j’ai subi ma première injustice face au juge pour des faits liés racisme et à une violence policière qui m’ont marqués à vie  :

Premier choc face à une justice qui n’est pas conforme au droit, pas conforme à l’institution judiciaire, ni à la morale :
1 mois de sursis outrages à agent à mon encontre et pour nos agresseurs armés d’armes à feu et qui ont lynchés un des nôtres ?  également 1 mois de sursis.

“ C’est d’abord à ton pays de tenir, envers toi, un certain nombre d’engagements. Que tu sois considéré comme un citoyen à part entière, que tu n’y subisses ni oppression, ni discrimination, ni privations indues. Ton pays et ses dirigeants ont l’obligation de t’assurer cela ; sinon, tu ne leur dois rien. Ni attachement au sol, ni salut au drapeau ” Amin Maalouf

L’injustice m’a rattrapée en 2015, elle a réveillée en moi des rancunes enfouies et l’on peut vite perdre tout espoir si l’on est fragile.

Faits 2015 : Harcèlements morales, dénonciation calomnieuses, diffamations, signalements. 

Accusations :  Blog anti-républicain qui fait référence aux valeurs de la République mais de façon tendancieuse avec un discours qualifié de « pro-musulman » + faits pouvant mettre en danger la santé et la sécurité des jeunes,
visite de deux agents du Service Renseignement Territorial durant mon temps de travail, peut-on l’imaginez une seconde ?  Lorsque des accusations de ce calibre sont émises à l’encontre d’une personne, il faut vérifier sur pièces et j’ai fourni toutes les preuves nécessaires qui démontent unes à unes des accusations infondées. 

Pourquoi : Je n’ai jamais eu les réponses …

Conclusion : Affaire classée avant même de passé devant un tribunal, travail bâclé dû aux incompétences de l’enquêteur.  

« Mieux vaut subir l’injustice que la commettre » Socrate 

  • Comment peut-on alors raisonner lorsque vous êtes diffamé, harcelé, dénoncé de façon fallacieuse ? 
  • Face à des accusateurs, calomniateurs, fourbes et que votre désir de justice est réduit à néant ?
  • Lorsque votre honneur et votre dignité sont atteintes et que vous ne pouvez pas vous défendre ?

Malgré un certain racisme d’état, malgré les discriminations, malgré une islamophobie ambiante, malgré l’injustice judiciaire subie , malgré les excès, la haine :  vous ne m’enlèverai pas mon Humanité ! 

“ Ils peuvent me haïr, ils ne parviendront pas à m’apprendre la haine. “ ― Romain Rolland

Rassurez-vous, vous n’arriverez pas à m’inculquer la haine, le dégoût sûrement, l’amertume certainement.

Et si le-s détracteur-s lis-ent ces lignes, sachez que vos mensonges, je ne vous la rends pas, ils seront à jamais votre déshonneur. 

Saches que celui qui croit tout contrôler ne peut se contrôler lui-même :

  •  Parce que ton attitude condescendante et arrogante envers ma personne te donné cette assurance et cette prétention orgueilleuse de tout pouvoir et de tout contrôle
  •  Parce que je n’avais pas le même pouvoir que toi et que pour seul bouclier face à ton rapport de force et à tes attaques personnelles, je n’avais que ma patience et ma persévérance
  •  Parce que ma détermination envers ton injustice a rendue caduque toutes tes accusations infondées, celles-ci resterons à jamais ton humiliation !

Toi qui te prétendais être un “ homme de culture “  à la tête d’un lieu de cultures qui visent à développer la personnalité de chacun dans la convivialité, en développant l’ouverture au collectif, au monde, aux idées et au sensible, afin de devenir citoyen actif et responsable ouvert vers les cultures. 

L’action des mouvements d’éducation populaire ne se limite pas à la diffusion de la culture académique, elle reconnaît aussi la culture dite populaire (culture ouvrière, des paysans, de la banlieue, etc.). Elle s’intéresse à l’art, aux sciences, aux techniques, aux sports, aux activités ludiques, à la philosophie, à la politique. Cette éducation est perçue comme l’occasion de développer les capacités de chacun à vivre ensemble, à confronter ses idées, à partager une vie de groupe, à s’exprimer en public, à écouter, etc … et dire que tu parlais de vivre ensemble, d’engagement !

En fin de compte, tout était simulacre avec toi, puisque tu n’étais pas crédible, une véritable coquille vide remplie de langue de bois et de démagogie, un monde déguisé en dupant les habitants des quartiers populaires. 

Ce n’est pas l’amour de la justice sociale qui t’animais, mais asseoir “ ton ” pouvoir sur le dos des plus démunis, tenter d’éblouir et d’enchanter par de beaux discours politiques pour détourner l’attention sur tes intérêts personnels.

Finalement : Tu n’avais pas les compétences, tu n’étais pas authentique, pire hypocrite, inefficace face aux défis, tu n’avais absolument pas la carrure d’un leader … 

Et parce que je n’ai jamais renié mes convictions : J’ai préservé ma dignité, mon honnêteté et mon intégrité alors que tu as finalement tu as perdu ton honneur, tes valeurs et surtout ta crédibilité ! 

La calomnie dévoile la haine du calomniateur et met à l’épreuve la patience du calomnié. 

“ Le plus grand mal, à part l’injustice, serait que l’auteur de l’injustice ne paie pas la peine de sa faute.” 
Platon

Les innocents se défendent souvent plus mal que les coupables, c’est connue mais Ce qui ne nous tue rend plus fort 

Pour conclure et poser enfin le sac à dos, pour me  soulager et enfin de poser à terre son lourd et inutile fardeau quand bien même la douleur ne disparaît jamais, on apprend juste à vivre avec et que je ne permettrais pas à mes blessures de me transformer en quelqu’un que je ne suis pas  j’ai participé à plusieurs campagnes, notamment en 2016 et 2017 au concours une image pour la Fraternité, Cliché contre cliché … 

Ces participations  , je te les consacre et te donne cette belle leçon d’humanisme !
En démontrant qu’à travers l’art, on peut encourager à la Fraternité,  je le démontre encore une fois malgré les embûches que tu as mis sur mon chemin : C’était et c’est toujours mon combat.

https://www.lanouvellerepublique.fr/actu/un-cliche-de-miloud-kerzazi-sur-les-quais-du-metro-parisien

 

 

J’ai par ailleurs, participé au concours photo #ClichéContreCliché un autre regard sur notre quartier organisé par le ministère de la Ville et porté par Hélène Geoffroy, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Ville  et ma contribution photographique fut à l’honneur d’être exposée à la Philharmonie de Paris et lorsque la Ministre m’a remis mon prix et qu’elle m’a serrée la main, j’ai eu une forte pensée pour toi !

 

J’ai eu l’honneur de représenter mon quartier d’enfance la Plaine d’Ozon et ma ville Châtellerault à travers cette photographie qui symbolise l’ancienne immigration et la nouvelle génération de la Cité. 
 
j’ai depuis un moment réalisé plusieurs photographies sociales au cœur des quartiers populaires de ma ville Châtellerault et me suis tourné vers ce qui fait sa richesse : ses habitants.
Grâce à mon ancrage dans les quartiers depuis mon enfance et plus particulièrement dans le quartier de la Plaine d’Ozon , j’ai pu réaliser une série de photos dédiée à une population cosmopolite et colorée.
 
 

 

Quelle ne fut ma surprise aussi, lorsque j’ai vu la Chronique de Dydytoki d’Urban Bloc qui évoque sur You Tube les personnes d’influences qui l’inspire à travers leur art ( Mode, musique, photographie, peinture, humour) et qui ont su véhiculer un message fort.

Bien qu’il m’arrive souvent de recevoir des témoignages encourageants et de soutiens, l’étonnement pour moi est ici de de paraître sur la liste de notoriétés et des figures renommées. #menoftheyear #youthsmhr #pharrellwiliams #yasiinbey #jcole #wilaime #jeromejarre #jeanmichelbasquia

Aujourd’hui, je laisse derrière moi cette sombre histoire remplie de préjugés, j’ai appris que l’ignorance est un ennemi qui égare et trompe.

Grâce à la photographie, j’ai pu me consoler, lutter contre l’ignorance … J’ai retrouvé la PAIX et j’ai la force de te pardonner car la Paix est le seul chemin pour une voie durable. 

Mon objectif ?  Parvenir à la paix intérieur tout en étant capable de se faire respecter et de réclamer mes droits. 

Paix : MK 

 


PS : Merci à ceux qui m’ont apportés leur soutien et leur témoignage écrit dont certains sont visibles ici : https://www.change.org/p/marianne-sous-france-faut-il-interdire-sous-france-l-int%C3%A9grit%C3%A9-de-miloud-kerzazi-est-profond%C3%A9ment-attaqu%C3%A9e

Et à toutes celles et ceux qui m’ont soutenue ( ils se reconnaîtront )

Les autres : vos silences sont complices : “ Qui ne dit mot, consent ” Sachez que celui qui ne se manifeste pas, qui reste silencieux face à une décision, une injustice ou à une parole donne implicitement son accord


Likez, aimez, invitez, partagez !
  • 47
  • 5
  •  
  •  
  •  
    52
    Partages
  • 52
    Partages

Laisser un commentaire