#Clichécontrecliché – Un autre regard sur nos quartiers : concours photo -> Miloud Kerzazi lauréat

Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

 
J’ai participé au concours photo #ClichéContreCliché un autre regard sur notre quartier organisé par le ministère de la Ville et porté par Hélène Geoffroy, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Ville  et ma contribution photographique à l’honneur d’être exposée à la Philharmonie de Paris et fut sélectionnée parmi les 500 publications envoyées via le réseau social Instagram. 
 

Le Jury du concours : 

 

 
Cliché contre cliché
 
J’ai l’honneur de représenter mon quartier d’enfance la Plaine d’Ozon et ma ville Châtellerault à travers cette photographie qui symbolise l’ancienne immigration et la nouvelle génération de la Cité. 
 
j’ai depuis un moment réalisé plusieurs photographies sociales au cœur des quartiers populaires de ma ville Châtellerault et me suis tourné vers ce qui fait sa richesse : ses habitants.
 
Grâce à mon ancrage dans les quartiers depuis mon enfance et plus particulièrement dans le quartier de la Plaine d’Ozon , j’ai pu réaliser une série de photos dédiée à une population cosmopolite et colorée .

Mes remerciements à Mr Azzouz, aux Familles Gassama – Keïta et Kébé dont les enfants figurent sur la photo
Un peu d’histoire :
A lafin des années 1950, la Plaine d’Ozon est un vaste marécage.
Pour répondre aux besoins criants de logements, la municipalité y lance en 1959 une vaste opération d’urbanisation
Au départ, les logements construits sont réservés aux mal-logés de Châtellerault et des campagnes environnantes. 
A la fin de la guerre d’Algérie, un certain nombre de logements de la Plaine d’Ozon sont attribués à ceux qui ont quittés le Pays. 

Les dix premières années du quartier, la population est très hétérogène : médecins, gendarmes, ingénieurs cohabitent avec ouvriers et employés.

A partir des années 1980, on assiste à l’arrivée de nouvelles familles en situation de précarité et au départ d’une partie des habitants d’origine vers l’habitat pavillonnaire ou bien l’accès à la propriété pour les plus riches. 
 
Le quartier aujourd’hui :
La population d’Ozon (7000 habitants, d’après une communication de la municipalité en novembre 2006représente 1/5ème des Châtelleraudais (35795 habitants, selon l’INSEE en 1999).
Le quartier a un visage très multiculturel. 
 
 

Les lauréat.e.s du concours #ClichécontreCliché —> ici 

 
cliche-contre-cliche-un-autre

Cliché contre cliché

Cliché contre cliché
Cliché contre cliché

Cliché contre cliché

Likez, aimez, invitez, partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire